La saponification à froid

La saponification à froid

La saponification à froid

 

La saponification à froid, c’est la méthode de nos grands-mères pour faire du savon, bien avant les méthodes industrielles. Elle ne nécessite pas de cuisson. Les huiles et la solution de soude sont mélangées et émulsionnées avant d’être mises en moule.

La saponification crée une réaction exothermique ne montant pas au-dessus de 60/65°C environ, ce qui conserve les propriétés des huiles. Puis vient la « cure », c’est-à-dire la période de repos du savon qui dure environ 4 à 5 semaines pendant laquelle le savon sèche et se stabilise.

La glycérine est naturellement produite durant ce processus (elle permet d’hydrater la peau et de reconstituer le film hydrolipidique de la peau, son film protecteur).

C’est une réaction totale (on vous rassure !) La saponification continue jusqu’à épuisement de l’un des réactifs (soude ou huiles) et, de plus, nous réalisons un léger surgras (c’est-à-dire une quantité d’huile supplémentaire par rapport à la quantité de soude qui sera donc intégralement consommée). Ce surgraissage va apporter au savon des propriétés adoucissantes et nourrissantes.

Il n’y a pas de secret industriel bien caché : tout le monde peut faire du savon dans sa cuisine. C’est un gage de qualité du produit final. C’est aussi un clin d’œil à nos mamies qui le faisaient elles-mêmes il n’y a pas si longtemps !

Tout l’art du savonnier va donc résider dans la formulation des recettes et le tour de main.

« Le boeuf est lent, mais la terre est patiente »

Notre démarche est simple : produire des savons de qualité, en privilégiant des matières premières naturelles et Bio, les circuits courts d’approvisionnement et de distribution, et en créant de la valeur partagée (avec nos clients, nos fournisseurs, nos distributeurs, notre santé, notre environnement, notre équipe…)
Nos savons solides sont faits par saponification à froid. C’est un choix !

En effet, un savon c’est Docteur Jekyll et Mister Hyde ! On lui demande d’être détergent (et donc de pouvoir laver afin d’être propre), mais aussi hydratant (pour ne pas avoir la peau sèche et tiraillée) ! C’est là que la saponification à froid entre en scène : les savons à froid sont naturellement riches en glycérine qui va être produite pendant le processus (environ 9% pour les nôtres). C’est ce qui va apporter l’hydratation et la douceur.
A cela il faut ajouter les insaponificables, c’est-à-dire les composés qui ne réagiront pas aux alcalis (a contrario des triglycérides d’acides gras [en savoir plus sur cette assertion mystérieuse]) et qui vont avoir des actions très intéressantes pour la peau : vitamines, terpènes, squalène, phytostérols, etc… aux effets nourrissant, adoucissant, protecteur, antioxydant…
Enfin, ce procédé consomme peu d’eau et peu d’énergie et les savons ainsi fabriqués sont biodégradables.

produire des savons de qualité

Chacun peut faire du savon à la maison, c’est comme cela que nous travaillons. Nous voulons que les gens apprennent ou ré-apprennent à faire chez eux leurs produits cosmétiques pour les comprendre (ingrédients et méthode de fabrication) et donc pour se les réapproprier.

C’est la condition sine qua non d’une (re)prise de conscience des conséquences de nos choix sur ce qui se voit et, surtout, sur ce qui ne se voit pas.

Plus d’information sur le VRAI savon liquide : Qu’est-ce que le VRAI savon liquide ? (c’est l’histoire de petits et de gros cations…)